Accueil du site > Notions de photométrie > Quelles sont les unités de photométrie visuelle (...)

Quelles sont les unités de photométrie visuelle ?

septembre 2009, par Daniel Metz

 

Les unités de photométrie ne sont pas toujours d’un accès facile pour le néophyte. Cette page n’est qu’un récapitulatif sous forme de sommaire des unités de photométrie présentées dans les autres pages de cette rubrique.

Comme introduction aux unités de photométrie visuelle, je vous recommande la lecture des pages photométrie visuelle et radiométrie pour une vue d’ensemble sur ces disciplines.

Si vous appréhendez la découverte des unités de photométrie, rassurez-vous en vous disant que le pire est désormais derrière nous. Pour vous convaincre, voici un extrait d’un cours de photométrie de J. basin datant de 1907

Photométrie et Radiométrie

Radiométrie et photométrie ne sont pas à proprement parler des disciplines distinctes. Elles s’entrelacent étroitement, l’une débordant l’autre selon les secteurs d’activité. Il faut simplement retenir que toutes les grandeurs utilisées en photométrie visuelle ont une correspondance dans le domaine de la radiométrie physique. Ces correspondances sont rassemblées dans le tableau des grandeurs radiométriques.

Fig. 1. Toutes les unités de photométrie visuelle sont liées entre elles.

Les 4 grandeurs principales en photométrie visuelle

- Le flux lumineux en lumen
- L’intensité lumineuse en candela
- L’éclairement en lux
- La luminance en candela/m2

La photométrie fait une distinction entre lumière émise (caractéristiques de la source) et lumière reçue (caractéristiques de la surface réceptrice). Flux lumineux et intensité lumineuse caractérisent uniquement la source. L’éclairement caractérise une surface éclairée. La luminance est une caractéristique visuelle, elle décrit la lumière reçue par l’œil.

Autres grandeurs (liées à la photographie)

- L’exposition (lumination) en lux.seconde
- L’indice de lumination en IL

Autre grandeur (liée à la colorimétrie)

- La clarté (ou luminosité) symbole L

Vue d’ensemble

Voir aussi le tableau récapitulatif de la photométrie visuelle

tableau de la photométrie

Le flux lumineux

Le flux lumineux correspond à la quantité totale d’énergie électromagnétique ressenti sous forme de lumière. Par exemple, une bougie produit un flux lumineux de 12 lumen. Les unités modernes de photométrie sont toutes dérivées historiquement du lumen.

Lire la suite... sur la page lumen

L’intensité lumineuse

L’intensité lumineuse décrit le flux lumineux dans une direction bien précise. C’est en quelque sorte la capacité du flux lumineux à éclairer dans cette direction. Sur le flux total, l’intensité lumineuse exprime une "moyenne" de la puissance du flux. Par exemple, l’intensité lumineuse d’un projecteur est de 150 candelas et dans la direction la plus favorable, elle est de 200 candelas.

Lire la suite... sur la page candela

L’éclairement

On appelle éclairement le flux lumineux intercepté par une surface. Avec cette grandeur, c’est la conséquence de la distance avec la source qu’on veut mettre en évidence. Par exemple un projecteur placé à huit mètres donne un éclairement de 2000 lux sur le sujet.

Lire la suite... sur la page lux

La luminance

La luminance est proportionnelle à l’intensité lumineuse mais ne tient pas compte de la surface de la source lumineuse. C’est le ressenti visuel de l’intensité lumineuse. Par exemple, un projecteur délivre une luminance de 500 000 candélas par mètre carré.

Lire la suite... sur la page luminance

L’Exposition lumineuse ou lumination

L’exposition lumineuse (anciennement lumination - en grisé sur l’illustration) fait intervenir le facteur temps pendant lequel une surface donnée reçoit un éclairement.

L’exposition lumineuse ou lumination est égale au produit de l’éclairement et du temps d’exposition et s’exprime en lux seconde (lux multiplié par les secondes).

L’indice d’exposition ou indice de lumination

L’indice d’exposition décrit exactement la même chose que l’exposition lumineuse. Mais dans ce cas, on utilise une échelle compressée et bien plus pratique qui remplace avantageusement la mesure en lux.s. C’est la fameuse échelle logarithmique de base 2. Quand l’exposition est deux fois plus forte, l’indice avance d’un point. Le symbole est EI (EV en anglais pour exposure value). Notez que l’ancienne appelation, indice de lumination (IL) , bien qu’obsolète est toujours utilisée par la presse spécialisée.

La luminosité ou clarté

la clarté appelée aussi luminosité est est une échelle de valeur employée en colorimétrie qui correspond à la luminance déployée sur une autre échelle. La luminosité (L) cherche à reproduire une plus grande fidélité dans les écarts de luminance. Lien vers la page luminosité.

La brillance

La notion de brillance interfère avec la notion de luminosité. Ce paramètre est décrit ici à titre indicatif, car il a été définitivement abandonné en 1948 par la CIE ( Commission Internationale de l’Eclairage). Brillance (Brightness en anglais) : Caractéristique de la sensation visuelle selon laquelle une surface paraît émettre plus ou moins de lumière. Lien vers la page brillance.

2 Messages de forum

  • Qu’est-ce que la photométrie ? 10 octobre 2009 19:20, par melika essadok

    Merci pour les informations de cours de photométrie mais ou es les formules de mesure de l éclairage et la luminance et la photométrie

    Répondre à ce message

    • Qu’est-ce que la photométrie ? 10 octobre 2009 20:35, par Daniel Metz

      Bonjour,
      La section photométrie est en cours d’actualisation cet automne et très prochainement toutes les formules reliant les grandeurs photométriques les unes aux autres seront présentes.

      De plus chaque grandeur de photométrie aura sa propre page afin d’entrer dans les détails.

      Répondre à ce message

Répondre à cet article

| | Suivre la vie du site RSS 2.0 |